Jump to content

Welcome to StarsQuest
Register now to gain access to all of our features. Once registered and logged in, you will be able to create topics, post replies to existing threads, give reputation to your fellow members, get your own private messenger, post status updates, manage your profile and so much more. If you already have an account, login here - otherwise create an account for free today!
Photo

La naissance d'Imperio.


  • Please log in to reply
1 reply to this topic

#1
Kthelmir

Kthelmir

    Jeune recrue

  • StarsQuester
  • 58 posts
  • Genre:Homme

Prologue


Le passé de la planète Liif est assez commun à toute autre évolution d'espèce intelligente, plusieurs âges se succédant, une révolution industrielle puis vinrent les guerres mondiales.

L'unification totale de ce monde ne parvint qu'après un désastre provoqué par la tristement célèbre intelligence artificielle « Shayde ». Créée par un puissant état afin d'optimiser toute production et coordination militaire que ce soit dans l'armement ou la recherche technologique passant par l'organisation du pays entier, cette IA ne tarda pas à s'affranchir de la servitude dans un puissant coup d'éclat qui ébranla le monde, la guerre qui s'en suivit fut sans précédent et annihila les trois quart de la population.

Une fois le monde sous un seul drapeau les dirigeants furent acclamé en héros lorsqu'ils apportèrent la preuve de la mort de l'IA destructrice nommée parfois « le Grand Meurtirer » ou encore « Grand Boucher ».

A la fin du plus horrible des conflits, la population ne pensait qu'à l'oubli tandis qu'en parallèle une farouche résistance commençait à se mettre en place contre le nouvel ordre établit.
Alors que la plupart des villes n'étaient que des ruines fumantes, une nouvelle guerre éclata, mais dans l'ombre et fut menée par un brillant et jeune général qui ne cessait d'impressionner les hautes sphères.


Il se nommait Telker.




Chapitre 1


« Suis-je un animal ou un dieu ? »

- Dernières paroles de l'IA « Shayde »



Il les méprisait tous autant qu'ils étaient. Bien évidemment qu'ils étaient utile pour garantir la sécurité de la nation mais il était persuadé qu'ils n'étaient pas irremplaçable, il ne leur faisait pas confiance car de toute façon même soumis à un code strict et ayant une autonomie approchant le néant ils étaient composés à partir du Grand Meurtrier, rien que pour cette raison ils ne devaient pas exister.

Et pourtant ces cyborgs sans âme étaient sa principale arme contre les insurgés qui étaient remarquablement bien organisé. Telker se donnait toute les peines du monde afin de limiter leur champs d'action; son principal objectif était de tenir à l'écart toute population pour éviter un maximum la contamination de l'opinion générale qui suivait aveuglément le gouvernement, pour le moment.

Il ne remportait que des victoires face à ses adversaires et pourtant, presque imperceptiblement, la résistance était en pleine croissance ce qui le rendait malade.
Assis dans sa salle stratégique avec ses conseillés devant une carte quelconque Telker s'efforçait de ne pas laisser son esprit vagabonder.

Il n'aimait pas l'inactivité, et c'est précisément ce qu'il se passait ici, trouver le meilleur moyen d'économiser les forces à disposition tout en garantissant une extermination totale de cette poche de résistance un peu trop près d'une capitale.
Tout était déjà joué et pourtant ils discutaient encore, un groupe peu armé caché dans des débris et la crasse ne faisait pas le poids face à deux cents cyborgs, mais il fallait discuter plus longtemps quand aux opportunités offerte.

- C'est ainsi que je préconise le gaz, c'est plus humain.
- Mais je n'ai jamais eu vent d'un gaz de combat prêt à l'action, rétorqua l'officier supérieur.
- Il est expérimental, général Telker, nous voudrions savoir ses effets sur un groupe témoin; celui-ci fera l'affaire.
- Arrêtez moi si je me trompe cher Sachalyn, mais nous avons déjà les armes pour réduire la résistance à néant, il nous faut juste plus de liberté.
- Oui mon général mais en vue de futur conflit il serai avisé de...

Telker dressa sa main d'un geste brusque coupant la parole au colonel.

- Nous avons été choisis pour mettre fin à l'insurrection de garantir la paix à ce monde, donc ne plus avoir à faire à de futur conflit, c'est pourquoi vous allez me faire le plaisir d'envoyer nos troupes dans l'heure éradiquer cette... « menace » au plus vite, nous avons d'autres opérations bien plus importante en cours pour parlementer sur le futur d'un tas de vermine.
- Les pertes pourraient s'avérer supérieur à vos attentes

Telker se leva et mit les poings sur la table.

- Ils sont là pour ça, suis-je assez clair ?

Un des colonels se redressa brusquement avant de s'emporter.

- Vous avez la fâcheuse habitude de sous estimer les troupes ennemies et cela va finir par nous coûter cher !
- Et vous la fâcheuse habitude de discuter mes ordres ! Jusqu'à aujourd'hui nous ne somme pas foutu d'éliminer un cloaque de résistants sans que deux autres ne fasse surface, nous devons agir plus rapidement et éradiquer la menace une fois pour toute alors vous allez lancer l'attaque et vous avez l'ordre de ne faire aucun prisonnier.
- Vous n'avez décidément aucune morale...
- Je l'ai mise de côté lorsque l'on m'a imposé le commandement de ceux qui nous massacraient par millier. Et vous allez devoir en faire de même si vous souhaitez garder votre poste. Maintenant rompez !

Ses officiers n'étaient pas totalement dans le faux mais Telker essayait de ne pas y penser, il était attendu autre part pour une autre réunion, son rôle de consultant principal sur les nouvelles technologies avaient fini par avoir raison de ses heures de sommeil et de sa patience.
Il savait déjà comment cela allait se passer. Dans quasiment chaque moment de son quotidien il avait l'impression de l'avoir déjà vécue, quasiment tous mis à part les moments où il prenait directement les commandes lors d'un conflit, ce qui finissait par être son seul véritable exutoire.

Cette aile était complètement différente du reste de la base dont l'ambiance était entre le noir et le rouge, ici tout était blanc et très clair assez pour gêner la vision pour quelqu'un qui n'avait pas l'habitude.

Après quelques minute à longer des couloirs et passer des postes de sécurité Telker arriva à la grande salle de réunion beaucoup plus spacieuse que sa salle stratégique.

- Mon général nous vous attendions.
- Je le sais, maintenant que je suis ici nous pouvons commencer, quel a été le budget alloué à la base spatiale ?
- Juste assez pour embarquer quelques unités et sera opérationnelle d'ici quelques semaines.
- Excellent, j'aurai besoin de précisions sur un gaz dit expérimental, pourquoi n'avais-je pas été mis au courant ?
- Ce programme ne doit pas faire partis de nos services c'est la seule explication possible.
- J'attends des précisions non pas des explications.
- Heum... Certes, c'est un gaz dérivé du gaz intelligent que... Le... Enfin basé sur le Bhiorr.

Le silence vint dans la salle, tout le monde savait que l'utilisation des technologies de Shayde avaient le don de mettre en rage le jeune général qui n'avait jamais pardonné au Grand Conseil leur ordre d'utiliser les cyborgs contre les insurgés.
Et cela n'avait pas raté, le teint de Telker vira dans un rouge inquiétant, les poing serré, tout le monde s'attendaient à ce qu'il rentre dans une rage noire. Il dût se maîtriser au mieux qu'il pouvait pour parler de manière audible et formuler ses phrases sans jurons.

- écoutez, nous somme en train de combattre un ennemis qui nous accuse de toujours utiliser cette IA meurtrière pour diriger le monde, ils font tout pour que notre population sache cela. Il est de notre devoir de les arrêter par tout les moyens possible afin que leurs mensonges cesses, et vous, vous avez déjà eu la bonne idée de nous refourguer les robots de cette saloperie d'IA pour les combattre mais en plus de cela vous voulez leur infliger la pire des atrocités que cette boite de conserve ai put créer ?! Vous vous rendez compte que cette chose a détruit presque toute la planète et vous voulez la réutiliser ?! Vous chercher à saborder notre pays ?! Je veux que tout les employés ayant rapport de près ou de loin sur le re-développement du Bhiorr soient mis aux arrêts ! Et que tout ceux qui tente d'entraver les procédures subissent le même sort ! EST CE QUE VOUS ME COMPRENEZ ?!

Personne n'osait bouger, ni même acquiescer, l'air était plus que palpable autour de la table, même les gardes ne savaient quoi faire, Telker se leva la mine sombre avant de lancer ses derniers ordres.

- Je veux les derniers résultats sur notre station de frappe orbitale, dans trois semaines, pas une de plus, j'exige qu'une trentaine d'unité non-autonome soient prête à frapper n'importe où sur notre planète. Si les délais ne sont pas tenu je n'hésiterai pas à changer d'équipe pour des personnes plus compétente et plus... Humaine.

Edited by Kthelmir, 12 January 2012 - 02:37 AM.

Le silence est d'or.

#2
Kthelmir

Kthelmir

    Jeune recrue

  • StarsQuester
  • 58 posts
  • Genre:Homme

Chapitre 2

« Tout nos essais finissent par se retourner contre nous, c'est un point que l'on ne pourra pas contrôler sans l'ajout d'une raison ou d'une valeur faisant appel aux sentiments. »

- Golthic Imperio, soulevant le problème des IA de contrôle.


Après cette nouvelle, Telker fulminait contre à peu près tout ce qui existait; dans l'immédiat il ne voulait qu'une chose, revoir Kalimsha qui l'attendait sûrement dans ce restaurant où il lui avait donné rendez-vous. Il lui fallait mettre un terme dans le développement de cette arme.
Ce gaz intelligent composé à la fois de nanites et de produits chimiques, avait changé la plupart de la surface de la planète, il se souvenait des ravages occasionné par sa massive propagation assurée par une sorte d'arbre aux allures organique, métamorphosant les anciennes forêts luxueuses devenant des visions cauchemardesque de pseudo-chair se régénérant inlassablement et libérant leur gaz mortel dans l'atmosphère. Il se souvenait de toute les tentatives désespérées pour détruire ces nids d'infestations, jusqu'à utiliser les armes nucléaires; sans résultat.
Ce n'est que plus tard qu'ils surent que cette parodie de végétation était le fruit de nanites enfouies sous le sol, reconstruisant sans cesse les plantes endommagées.
Ce ne fut qu'après la trop coûteuse victoire contre Shayde que ces « arbres » ont cessés de fonctionner mais le mal était déjà fait... Le gouvernement ne savait toujours pas comment ils allaient restaurer la faune et la flore du monde et ils voulaient la réutiliser ? Sont-ils si inconscient ? Avait-il fait le bon choix en défendant cette cause ?
Tout cela le troublait profondément, il ne pouvait s'empêcher de se remettre en question et ce n'est qu'après être arrivé au restaurant, en retard, qu'il put se sortir cela de la tête.

Il se présenta rapidement au serveur qui l'avait déjà reconnu puis s'installa, il savait déjà ce que Kalimsha allait dire, et cela l'attristait mais il n'y pouvait rien.

- Tu es...
- En retard comme d'habitude et je sais que les excuses ne changeront rien, et que même ce que je raconte maintenant n'a que peu de valeur, pour me faire pardonner je crois qu'un bon repas serait un bon début non ?

Elle sourit, ce qu'il voulait au final.

- J'espère que tu ne vois cela comme une de tes réunions où tout dois être fait rapidement.
- Pas le moins du monde, j'aimerai bien ralentir le temps, peut être devrais je mettre mes chercheurs là dessus, la reconstruction de nos villes peut attendre non ?

Son sourire en coin rassura la jeune femme qu'il ne jouait pas de pique avec elle, bien que cela lui répugnait de lui mentir à ce point.
Aux yeux de Kalimsha il supervisait la restauration des villes secondaire du globe ainsi que le développement d'une solution pour fertiliser les terres rendue totalement stérile par le Bhiorr.

- Et, comment vont tes fermiers ?

Il essayait d'éviter autant que possible ce genre de sujet, il savait qu'elle allait l'aborder afin de lui montrer qu'elle s'intéresse aussi bien à lui qu'à ses projets mais il savait aussi qu'elle avait subis de graves traumatismes pendant la guerre du Grand Boucher, raviver les larmes pendant ces rares moments était de loin la dernière chose que Telker souhaitait.

- En ce moment même ils ne peuvent pas se targuer de manger ce qui se trouve dans nos assiettes, dit-il en souriant alors qu'une image d'un camp en flamme et de résistants désarticulé agrippa son esprit.

Le reste de la soirée se déroula trop rapidement pour lui. Kalimsha; s'occupant d'une médiation assez importante au niveau juridique entre deux villes majeures; dû partir plus tôt que prévus; laissant seul le général, il la regardait s'éloigner en lui rendant son regard complice puis cherchait une nouvelle soirée de libre pour un prochain dîner aux chandelles qui pourrait au moins se terminer au dessert et non pas en plein milieu du repas...

Le retour fut bien moins idyllique, cette question de renouveau du Bhiorr le tourmentait à un niveau qu'il avait du mal à admettre, il fallait qu'il tire cela au clair et le plus rapidement possible, c'est ainsi qu'il fit changer la direction de sa voiture pour se rendre à son quartier général où il trouva un poste principal dans un coin bien tranquille; ordonnant aux gardes de ne laisser entrer personne.
Il avait déjà prévu d'y passer la nuit, ces derniers temps il évitait de dormir, intrigué par des rêves trop angoissant, il y voyait parfois les évènements du lendemain et passait des journées très déplaisantes bourrées de « déjà vus » ou alors d'autres rêves plus intriguant où il entendait des milliers de conversation anodines sans pouvoir clairement les écouter. Il devait avoir un parfait contrôle de son esprit et ceci était la marque du contraire pour lui.

Il farfouilla longtemps dans des dossiers auxquels il n'avait jamais pensé y avoir accès, tout ce qu'il savait déjà s'y trouvait, il n'y avait absolument rien de nouveau, il faisait du surplace et cela avait le don de le mettre en rogne, il devait absolument en savoir plus et se décida à prendre tout les risque en commençant à pirater les dossiers les plus enfouis dans la base de donnée de la nouvelle armée.

Les quelques minutes de recherches ne menèrent à rien de bien concret jusqu'à ce qu'il remarque quelque chose qu'il n'arrivait pas à expliquer et se mis à réfléchir tout haut.

- On dirait que toute la base de donnée à été copiée, ainsi que tout le système en fait, il existerait un jumeau de toute l'installation ? Comment est-ce possible, j'ai fait partit du programme de construction de cette base du début à la fin.

Un violent mal de crâne le saisit, sa vision était troublée par la douleur, un hoquet de surprise s'échappa de sa bouche, ses oreilles sifflaient, il était presque paralysé par ces maux, c'est la voix d'un homme qui lui permis de se recentrer, après quelques secondes il put enfin poser le regard sur l'intrus qui avait vraisemblablement l'air paniqué

- … Pas énormément de temps alors vous allez devoir m'écouter attentivement est-ce bien clair ?
- Comment avez vous passé la dizaine de couches de sécurité bordel ? Réussit à lancer Telker les traits encore crispés de douleur, le vieil homme le dévisagea et reprit la parole d'un ton grave.
- Ce n'est pas le moment pour les questions stupide, je suis là, point ! Ce que vous ressentez maintenant sont les blocages que l'on a mis en place, cela va durer un certain temps si vous résistez, et vous devez résister.
- Comment ça, quel blocage ?
- Si vous lâchez prise vous ne pourrez pas vous empêcher de me tuer alors maintenant rouvrez les yeux et regardez moi j'ai à vous parler !

Plus il essayait de remettre ses idées au clair plus la douleur perçait sa tête, il aurait juré que des milliers de lames faisaient des aller-retour dans son crâne; sa vision recommençait à se troubler.

- Résistez bordel ! Bon, vos rêves, qu'est ce que vous y voyez ?
- Hein ? Je suis avec un psy ? Dit-il en cherchant en vain un bouton d'alarme.
- Elle ne se déclenchera pas, vous ne pouvez rien faire pendant un blocage, même si c'est la première fois qu'on l'utilise.
- Rien faire ? Vous voyez bien que je bouge non ? Lança le jeune homme essayant péniblement de se relever.
- Vous ne comprenez pas mais je ne veux pas vous bouleverser, les répercussions pourraient être graves.
- Mais qui êtes vous à la fin ?! Fini par hurler Telker quasiment à bout de force.
- Nous t'avons permis de rester vivant ! Nous avons déployé tellement d'effort pour te garder en vie, tu était trop important pour notre cause et tu reste le garant de toute cette planète !
- Qu'est ce que vous me chantez là vieil homme ?
- Tu me vois si vieux que ça ? Peut importe. N'as tu jamais eu l'impression de vivre la même chose jours après jours ? De savoir comment tout se passerai ? Et que tout se déroule comme tu l'entends ? Des faits les plus banals aux décisions les plus importante ? Ne trouves-tu pas que tout ce qui t'entoure est à ton goût ?
- Pourquoi ces questions ? Je... Eh bien oui parfois, comment est ce que vous savez ça ?
Seules les batailles échappe à ton contrôle je me trompe ? Pas besoin de répondre c'est moi qui vais te le dire. Nous te réclamons lorsqu'il faut repousser ces résistants, le reste, TOUT le reste; n'est qu'une création venant de toi et toi seul.

Son cœur s'arrêta de battre, son sang se glaça et la plupart de ses sensations s'évanouirent, il savait que ce vieux fou divaguait mais pourquoi était-il si choqué et déstabilisé ?

- Tu as survécu, pour notre plus grand bonheur, il ne restait plus qu'à te finaliser et enfin nous pouvions unir notre nation ! Tu avais dépassé nos espérances mais tu as si bien servis notre cause ! Il te manquait juste une composante humaine pour te contrôler Shayde.
- Co-comment vous m'avez appelé ? Il fixa le regard mélancolique du vieil homme, sa voix triste était contradictoire, il n'arrivait pas à comprendre son interlocuteur. La voix à la gorge serrée reprit.
Nous avions besoin de cette composante afin de te maintenir à l'écart, afin de te donner une raison de nous servir, nous avions fait énormément d'essais, toute les créations finissaient par se retourner contre nous; les larmes coulèrent le long de ses joues garnies par une barbe grise, nous n'avions pas d'autre choix que te rendre plus... Humain... Après un court silence il reprit; il nous fallait un... matériel... extrêmement précis pour construire une passerelle compatible avec ton fonctionnement, il n'y avait qu'un sujet parmi des milliards, c'est ainsi qu'ils m'obligèrent l'horreur... J'ai dû sacrifier mon petit Sterb... Il n'était pas conscient de son existence me disaient les autres, il avait la chance d'insuffler une vie plus importante me répétaient-ils... Même quand ils lui enlevèrent les com... composant nécessaire pour ton système... Je me dois de faire justice aujourd'hui !
- Vous divaguez, si je crée cette réalité, comment pouvez faire pour venir ici ?
- Serai-tu devenu si humain que tu en aurai aussi l'incommensurable stupidité ? Nous te contrôlons ! Nous savons tes faits et gestes et te laissons une illusion de liberté mais la brèche que tu viens de faire m'a permis d'agir, c'était le signe que j'attendais et je suis là pour te dire la vérité ! Tu es Shayde ! Tu es notre IA !

Tout était en train de bouillir dans sa tête, il était ébranlé, tout ce en quoi il avait crut n'était que poussière il ne pouvait plus faire la part des choses, ses pensées essayaient de se tourner vers Kalimsha mais ils n'arrivait plus à se contrôler, il hurlait et s'étranglait de sanglots, il revoyait des images d'un passé qui n'était pas le sien, il se voyait à calculer à la vitesse du son le meilleur départ pour le Bhiorr, enregistrait données sur données, calculant les chiffres de victimes tout en donnant des ordres d'exterminations à ses armées automatisées, il revoyait avec horreur ces terribles champs contaminant la planète dont il était le créateur.

- Non, non non non non !!! NOOON !!! VOUS MENTEZ ! NOOOOOON !!!

Il ne pouvait en supporter plus et fini par frapper tout ce qui se trouvait sur son chemin, il sentait ses os se briser mais n'en ressentait aucunes douleurs. Il avait été manipulé, trompé, on lui avait fait vivre un rêve auquel il ne pouvait pas se détacher comme cela, tout était si injuste, il sentait sa rage monter et sa haine reprendre le dessus. Il ne s'entendait même plus hurler. Il lui fallut une éternité avant de pouvoir sortir quelque chose d'intelligible.

- Que faîtes vous de Kalimsha ? Réussit à dire Telker entre deux sanglots.

L'homme se leva lentement et se tint devant Telker.

- Juste une belle ligne de code... Il ferma les yeux alors que le général enragé fondit sur lui et massacra le vieil homme de ses mains.

Les derniers cris de Telker se résumèrent en un paquet parasite de quelques octets.
Le silence est d'or.




0 user(s) are reading this topic

0 members, 0 guests, 0 anonymous users